Vers un podium ?

9 02 2015

Alors que les premiers concurrents ont déjà franchi la ligne d’arrivée de cette deuxième étape au Marin (Martinique), Marc s’approche gentiment de l’arc antillais, et profite normalement de ses dernières 24 heures de navigation.

carto 6h 9 fev 2

Pointage de 6h00 ce lundi 9 février 2014. Marc sera le prochain à couper la ligne d’arrivée, sauf si Philippe Ribau (Matmut), en mode furtif depuis quelques jours, arrive avant Bambino II au Marin.

« Actuellement à 20 h45 TU, ma position est 13°58 Nord et 58°09 Ouest, à 170 milles de la Martinique. Il y a beaucoup d’algues et peu de vent, donc ça n’avance pas beaucoup. Je n’ai beaucoup de nouvelle de la course, mis à part le fait que plusieurs bateaux sont déjà arrivés, dont deux solitaires d’après leur position. J’arrive demain (ndlr : aujourd’hui) dans la nuit du 09 au 10 Février ou dans la matinée du 10. Je ne peux pas lutter contre les algues car dès que j’en enlève, elles reviennent très vite donc je suis obligé de les laisser et le bateau n’avance pas ; ça gâche le plaisir de cette belle navigation. »

Dans cet extrait de mail envoyé hier soir (dimanche), Marc nous donne donc sa position. Si vous regardez ce que nous donne la cartographie du site de la course, où à la mise à jour de 6h00 a été indiquée la position de Bambino II à 22h12 hier soir heure française, Marc a tout simplement de sérieuses chances de finir sur le podium de cette deuxième étape ! Pierrick Penven (Zephyrin) a franchi la ligne en vainqueur hier à 12h48 (heure locale), suivi par Laurent Stoclet  (Oxymore) ce matin à 0h19 (heure locale). Il reste donc une troisième place à jouer !

FVM_3232

Marc dans le port de Saint-Nazaire fin Juillet 2014 avant le départ de la première étape. (source transquadra)

Jean-François Hamon (Pour Aster), malheureusement empêtré dans les algues et en délicatesse avec ses voiles, est à plus d’une centaine de milles derrière Marc. Notre skipper hérite-il donc confortablement de sa troisième place ? Rien n’est moins sûr, car un autre concurrent n’est plus localisé depuis quelques jours, en la personne de Philippe Ribau (Matmut), partisan d’une route plus directe au Nord, qui avant de passer en mode furtif, avait un très bon classement. Rien n’est donc gagné pour Marc, qui peut néanmoins croire en de solides chances de podium ! Que ce soit en temps réel ou en temps compensé d’ailleurs, puisque l’avance de Marc et Philippe sur les autres concurrents est assez importante et les deux skippers ont en commun de naviguer sur le même type de bateau (des pogo 30), et d’avoir donc un coefficient IRC très proche (1,017 pour Marc, 1,016 pour Philippe). Suspens, suspens !!!

Zephyrin l’emporte.

Pierrick Penven a donc remporté cette deuxième étape haut la main, et ayant déjà enlevé la première étape, il remporte l’édition de cette Transquadra dans la catégorie des solos de St-Nazaire. Il déclare à l’arrivée : « Dans les algues j’étais à 7/8 nœuds mais c’est désagréable. C’est comme si tu skiais sur des cailloux au lieu de laisser une belle trace dans la poudreuse. Très frustrant, sans compter les problèmes de stabilité. Pour m’en sortir je faisais exprès de partir au tas. Et puis j’ai un peu merdé au départ de Madère avec un peu de molle. Sous Madère ils ont joué la courbe moi j’ai coupé trop tôt. Après, j’ai eu deux jours pour prendre une décision. Une aile de mouette à faire au nord ou le sud. Le code 5 (ndlr: une voile d’avant) a marché tout seul … Plein sud ! … Tout le reste c’est du bon souvenir. »

Félicitations à cet océanographe qui aura relié Madère à la Martinique en 15 jours, 5 heures, 48 minutes et 29 secondes. Pour suivre les informations, www.transquadra.com (ou la page facebook de la Transquadra).

Julien BEHAGHEL


Actions

Informations



Laisser un commentaire




business of gfe |
Journal de Ludi, prof de fi... |
Equipes de France junior d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARM-NT
| tha east stream
| titineturf