Répétition générale !

11 11 2011

        Dans un an, jour pour jour, si tout se passe comme prévu, la quinzaine de participants au prochain Vendée Globe seront en train d’essuyer les premiers coups de vent du Golfe de Gascogne, à l’aube d’un tour du monde que seuls certains arriveront à boucler. Lors de la dernière édition en 2008, sur les trente voiliers au départ des Sables d’Olonnes, seuls 11 purent couper la ligne d’arrivée après au minimum trois mois de mer.

 Banque Populaire, le 60 pieds d'Armel Le Cléac'h, ex-Foncia de Michel Desjoyaux.

Le nouveau bateau d’Armel Le Cléac’h, 2e du Vendée Globe 2008/2009. Banque Populaire n’est autre que le dernier Foncia de Michel Desjoyaux, mis à l’eau l’an dernier.

Dans la majorité des cas, c’est la casse qui décidait de l’abandon. De multiples démâtages avaient eu lieu en effet lors de la descente de l’Océan Atlantique et dans la traversée de l’Océan Indien. Tout le monde garde en mémoire le sauvetage de Yann Eliès, blessé à des centaines de miles des côtes australiennes, qui put compter sur le soutien de Marc Guillemot alors qu’il ne pouvait plus bouger, couché à l’intérieur de son bateau. Si le Vendée Globe reste une course, où le classement a toute son importance, il possède une dimension supplémentaire du fait de sa difficulté extrème; réaliser un tour du monde en solitaire sur un monocoque de plus de 18 mètres, sans escales, et sans assistance !  Aller jusqu’au bout de l’aventure relève de l’exploit ! Et, pour beaucoup, être au départ aussi…

  Cheminées Poujoulat, le nouveau 60 pieds de Bernard Stamm, avec lequel le skipper suisse veut participer au Vendée Globe 2012.     

 Cheminées Poujoulat, le nouveau 60 pieds de Bernard Stamm, avec lequel le skipper suisse veut participer au Vendée Globe 2012.

  En effet, à un peu moins d’un an du départ qui sera donné le Samedi 10 Novembre 2012, seuls treize skippers sont officiellement inscrits. Douze autres, et non des moindres, cherchent encore des sponsors pour mettre en place un projet. Les inscrits ont pour certains d’entre eux des bateaux mis à l’eau cet été, comme le Cheminées Poujoulat de Bernard Stamm ou encore le Macif de François Gabart. Et pour tous, la Transat Jacques Vabre est l’occasion de faire une sorte de répétition générale avant l’échéance de Novembre prochain. Le départ a été donné le Mercredi 2 Novembre au Havre, direction Puerto Limon au Costa Rica. Ouverte aux voiliers de la classe multi50, de la classe IMOCA et de la class40, elle se court en double.

Départ de la Transat Jacques Vabre, 2 Novembre 2011, au Havre.

Départ de la Transat Jacques Vabre 2011 le 2 Novembre 2011 au Havre.

Durant la première semaine de course, la flotte a affronté plusieurs dépressions pour arriver au niveau des Açores, et nombreux sont les équipages qui ont déjà issé drapeau blanc, le plus souvent à cause de soucis techniques. Chez les multi50, ils ne sont plus que deux par exemple : Yves Le Blevec et Samuel Manuard sur Actual mènent largement devant Loic Fecquet et Loic Escoffier sur Maître Jacques. Beaucoup de dégats aussi chez les class40 et les IMOCA ;  Bernard Stamm et Jean François Cuzon ont été hélitreuillés en début de semaine, à cause d’une voie d’eau très importante sur Cheminées Poujoulat, le tout nouveau 60 pieds du skipper suisse.

Pour l’heure, les équipages ont droit à quelques moments de répis de la part de la météo, et les écarts se creusent entre certains : chez les IMOCA, Jean Pierre Dick et Jérémie Beyou sur Virbac Paprec 3, suivis de près par Alex Thomson et Guillermo Altadill sur Hugo Boss, possèdent une avance de plus de 300 miles sur le reste de la flotte. Mais la route reste encore longue…

Et encore longue était la route pour Marc il y a un an jour pour jour ! Lors de la Route du Rhum 2010, à bord de son class40 Ville de Saint-Grégoire, il venait de passer la latitude des Açores et pointait en 37e position dans sa catégorie. Passé au Sud de l’Anticyclone, il se retrouvait donc attardé par rapport au gros de la flotte des class40 qui était passé par le Nord, en prise à ce moment là avec une météo instable, une sorte de « Pot au noir » où orages, pétole et coup de vent se succédaient… Marc allait y avoir droit quelques jours plus tard, après avoir eu notamment une panne de moteur ! Quoi qu’il en soit, en ce 11 Novembre, il a envoyé un premier article, publié sur le site officiel de la course, où il confiait ses dilemmes stratégiques du moment…

Le voilier de Marc toutes voiles (neuves) dehors pour l'arrivée à St-Malo, 10 jours avant le départ de la Route du Rhum - la Banque postale 2010.
” Le Nord et le Sud ont toujours été mis en opposition sur notre bonne vieille Terre. Le problème Nord/Sud se retrouve au niveau climat, population, civilisation, saison, richesse… Et moi tout seul au milieu de l’océan, je rencontre le même problème : passer au nord ou au sud de l’HP ? Nord ? Sud ? Ce matin le logiciel de routage a fumé. J’ai même raté le petit déjeuner! En passant, je remercie Sodebo pour ses pains; ça ne vaut pas une baguette mais c’est appréciable quand on a la flemme d’aller à la boulangerie. De toutes façons, tout est fermé, c’est férié. Entre le routage, la vitesse réelle du bateau, la véracité des fichiers grib, les humeurs de l’HP d’un jour sur l’autre, de l’état de la mer, de l’âge du capitaine, de son intuition, de la position des petits copains même s’ils sont loin : à un moment il faut se décider !

Autoportrait de Marc, le 19 Novembre 2010. Les premiers class40 sont arrivés, Marc est à 5 jours de la Guadeloupe.

Et bien… c’est le Sud, bien que le routage soit plus favorable au Nord, mais je ne suis pas sûr de tenir les échéances imposées … et alors là, catastrophe d’après les fichiers ! Car l’HP se dirigerait plutôt vers le NE : je peux toujours m’échapper vers le sud où les alizés semblent se réinstaller, ou plutôt s’installer car ils avaient disparu. Par contre, ça allonge la route… mais, au point on en est !!
A part ça, ils ont remis l’eau chaude ; j’ai pu donc prendre une douche. C’est les pintades qui seront contentes car elles se plaignaient de quelques odeurs.
Aujourd’hui, je suis à la moitié de la longueur du parcours sur l’orthrodomie depuis Saint Malo : si je suis aussi lent que pour la première moitié, cela fera une arrivée dans 11 jours… ou plus ou moins… Les pintades aimeraient arriver assez vite car elles ont ouie dire qu’il y avait une cocotte minute dans le bateau et elles ne sont pas très rassurées.
Mauvaise nouvelles, la batterie de mon iridium est peut être HS…”

Répétition générale ! dans Actu pb240730

Voilà pour la séquence souvenir… Le class40 de Marc a récemment été vendu, bon vent à son nouveau skipper !

C’est ici l’occasion de remercier une fois de plus tous ceux qui se sont impliqués de près ou de loin dans le projet de Marc, ainsi que ceux qui lui ont prodigué de nombreux et constants encouragements, pour qu’il puisse aller jusqu’au bout de l’aventure !

Je n’ai plus trop le temps de mettre ce blog à jour, donc si vous souhaiter suivre l’actualité de la course au large, je vous conseille de compter sur d’autres sites web.

Les courses à suivre : – la Transat Jacques-Vabre

                                       – la Volvo Ocean Race, tour du monde par étapes en équipage sur des monocoques de 70 pieds, de Novembre 2011 à Juillet 2012. Pour information, c’est toujours l’équipage français de Groupama 4, mené par Franck Cammas, qui mène la flotte, pour une première étape reliant Alicante (Espagne) à Cape Town (Afrique du Sud).

                                       – le Vendée Globe, de Novembre 2012 à Février 2013

J.BEHAGHEL

 


Actions

Informations



Une réponse à “Répétition générale !”

  1. 2 12 2011
    olivier (20:04:13) :

    Bonsoir Julien & Cie,
    Je viens de passer au CHP pour déposer mon livre « les pintades passent à la casserole » afin de récupérer ta dédicace ainsi que celles de Marc et Ninja.(Livre déposé à l’accueil des Bureaux de Marc).
    J’espère que le nouveau cursus universitaire(non connu) se déroule bien.
    Grâce à toute l’équipe j’ai laissé tombé la F1(pas encore l’odeur d’huile des stands) et suis à fond sur les courses de bateaux. Suspens et photos splendides et un autre esprit sportif.
    Tout le monde sera d’accord(sauf les médias) sur le sportif de l’année: JP DICK N’est ce pas? sur RMC il s appelerait « FRELON D’OR » la plus grande distinction
    Merci pour toute cette aventure et ce Blog et Bon vent dans les études! M……pour la suite
    olivier

Laisser un commentaire




business of gfe |
Journal de Ludi, prof de fi... |
Equipes de France junior d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARM-NT
| tha east stream
| titineturf