Un Record, des records…

26062011

Alors que des milliers de lycéens ont planché pendant une bonne semaine sur les sujets hardus d’un Baccalauréat 2011 dont on espère un record de réussite, des records, il y en a eu de tous genres dans le monde de la voile avec deux évenements majeurs, la tentative de record du Tour des îles britanniques et la semaine du Record SNSM.

Safran en mer quelques jours avant la Route du Rhum 2010 (www.safransixty.com)

Ici en mer quelques jours avant le départ de la Route du Rhum – la Banque postale 2010, le monocoque IMOCA Safran.

En ce qui concerne la poursuite du record du Tour des îles britanniques, c’est chose faite pour l’équipage de Safran. Marc Guillemot et ses quatres hommes d’équipage, Yann Eliès, Loic Lingois, César Dohy et Didier le Vourch ont atteint leur objectif, à savoir battre le temps d’Aviva établi en 2007 par un équipage alors 100% féminin mené par la tourdumondiste britannique Dee Caffari. Safran a mis 6 jours, 9 heures, 48 minutes et 50 secondes pour boucler la boucle, du cap Lizard au cap Lizard d’Est en Ouest, soit 1 heure 42 minutes et 3 secondes de mieux qu’Aviva. Rappelons que Safran a réalisé cette tentative en compétition avec PRB. Malheureusement, Vincent Riou et Hugues Destremau ont été victime d’une avarie importante, la rupture de leur étai de solent après avoir roulé la voile qui s’était déchirée au niveau du point d’armure, en navigant dans des conditions météo musclées et une mer bien formée. Après un arrêt à l’abri des côtes irlandaises pour monter en haut du mat et libérer la partie haute de la voile, l’équipage de PRB, privé donc du solent, a finalement renoncé.

départ du Record SNSM à St-Nazaire.

19 Juin 2011, aux alentours de 19 heure dans l’Estuaire de la Loire : les 70 bateaux de la flotte du Record SNSM coupent la ligne de départ, du moins les plus rapides, le départ ayant été donné en deux fois.

Retournons maintenant du côté de notre bonne vieille Bretagne où s’est donc déroulée la semaine du Record SNSM 2011. Premier record, celui de la participation ! Près de 70 bateaux manoeuvrés par 364 équipiers ont pris le départ Dimanche 19 Juin devant le pont de Saint-Nazaire, un départ venté qui annonçait des conditions assez favorables à l’établissement de temps canons.

départ rapide pour Prince de Bretagne et Gitana 11 lors du Record SNSM.

Départ rapide pour les multicoques sur le Record SNSM 2011 : Prince de Bretagne, futur vainqueur en multi50, est bord à bord avec Gitana 11, le voilier tenant du titre. On distingue au loin la silhouette de Banque Populaire V, qui ne va pas tarder à les dépasser.

départ du ecord SNSM à St-Nazaire.

Le Record SNSM, c’est aussi la multitude d’amateurs éclairés et passionnés qui, sur des bateaux moins rapides, vont avoir le privilège de croiser à plusieurs reprises la route des grands multicoques et class40 !

Sans surprise, c’est l’impressionnant maxi-trimaran Banque populaire V skippé par l’équipage de Loick Peron qui a bouclé le premier son parcours, deux allers-retour entre St-Nazaire et Ste-Marine, en 11 heures 48 minutes et 30 secondes ! Arrivé le lendemain du départ vers 6 heures du matin, il a été suivi par Gitana 11, vainqueur tout récent de l’Armen Race et du Tour de Belle-île souvenez vous ! L’équipage de Sébastien Josse réalise aussi un chrono très honorable dans le sillage de Banque populaire V : 14 heures, 18 minutes et 45 secondes, soit près de 5 heures de mieux que l’an dernier !

Banque populaire V au départ du Record SNSM.

19 Juin 2011 en soirée: le maxi-trimaran Banque populaire V promène ses 40 mètres sur le plan d’eau de Saint-Nazaire au départ du Record SNSM, un départ pris en retrait par rapport aux autres concurrents… par sécurité !

Pour sa première course sur Banque populaire V, Loick Peron a apprécié : « Nous avons vécu un bien joli Record SNSM, de pleine nuit. On n’a rien vu ou presque : c’était gris et trempé … Il y a eu d’abord un départ un peu compliqué au milieu d’une flotte nombreuse. Avec une si grosse machine, sans moteur, on se sent un peu limite. On est donc parti extrêmement prudemment :  c’était la consigne. Il nous fallait accepter de partir de derrière, c’était d’ailleurs le meilleur moyen de finir devant. Et ensuite à l’attaque avec un  équipage  exceptionnel ! (…) On s’est beaucoup relayé au cours de cette nuit sans visibilité : toutes les heures, parfois même un peu moins, à la barre.  Ce sprint côtier, au cours duquel on croisé et rattrapé plusieurs fois la flottille du Record, exigeait une concentration extrême. » Les différents parcours proposés (voir article précédent) amenaient en effet les plus rapides à croiser et recroiser la flotte des 70 voiliers à plusieurs reprises, d’où la nécessité de rester très vigilant :  « Ce parcours réclamait une grande concentration des barreurs tout autant que des équipiers qui scrutaient en permanence les abords du bateau. La première descente entre Sainte-Marine et l’entrée du Chenal de Saint-Nazaire était assez rock’n’roll, nous avons croisé, à 25-30 noeuds toute la flotte avec une visibilité ne dépassant pas les 50 mètres ! Avoir un lièvre aussi rapide était vraiment stimulant. » nous raconte Sébastien Josse. 

Gitana 11 en termine avec le Record SNSM.

Arrivée de Gitana 11 au petit matin le 20 Juin 2011 à St-Nazaire.

A chaque catégorie ensuite ses vainqueurs, ses records, ses exploits, ses aventures. Certains abandons ont été à déplorer, notamment pour cause technique, François Angoulvant sur son class40 Fermiers de Loué ayant eu la malchance de déchirer sa grande voile, mais également pour cause gastrique, certains estomacs ayant été trop malmenés…

arrivée de l'équipage vainqueur en class40 conduit par Stéphane Le Diraison sur Bureau Veritas.

Bureau Veritas est le premier class40 à couper la ligne d’arrivée. Belle victoire pour Stephane Le Diraison et son équipage !

En multi 50, Lionel Lemonchois et son équipage de Prince de Bretagne l’ont emporté devant le Maitre Jacques de Loic Fequet. En class40, belle victoire pour l’équipage de Stephane Le Diraison sur Bureau Veritas. Après un peu plus de 21 heures de course, il l’emporte devant l’équipage conduit par Armel Tripon sur le Mombana de Damien Grimont, et devant l’équipage de Pierre-Yves Lautrou, sur l’Express-Sapmer, le voilier du skipper-journaliste qui avait eu la malchance de se faire aborder par un bateau de pêche au large du cap Fréhel quelques jours avant le départ d’une Route du Rhum 2010 à laquelle il n’avait donc pu, après une longue préparation, participer. Mais le marin et le bateau ont l’air d’avoir repris du poil de la bête, cette belle performance en annonce certainement d’autres !

le class40 L'Express-Sapmer coupe la ligne d'arrivée du Record SNSM, l'équipage de Pierre-Yves Lautrou se classe 3e.

Arrivée de L’Express-Sapmer de Pierre-Yves Lautrou le 20 Juin à Saint-Nazaire, 3e class40 du Record SNSM 2011.

Enfin, mention particulière pour un concurrent qui s’est lancé un défi assez particulier, à savoir réaliser l’aller-retour St-Nazaire - Ste-Marine… avec une planche à voile. Assisté dans son entreprise par une vedette, Martin Gavériau a bouclé les 180 miles de son parcours en 21 heures, 37 minutes et 25 secondes, soit une moyenne de plus de 8 noeuds, en ayant accompli une escale au Palais à Belle-île pour le plein de carburant de la vedette. Bel exploit pour ce jeune ingénieur adepte de la planche olympique !

Un record SNSM en planche à voile pour Martin Gavériau. L'exploit est grand !

Martin Gavériau en termine après plus de 21 heures de navigation.

Martin Gavériau peut souffler ! Il vient de faire l'aller-retour Saint-Nazaire - Sainte-Marine en un peu plus de 21 heures... en planche à voile !

Martin Gavériau peut souffler ! Il vient de faire l’aller-retour St-Nazaire – Ste-Marine en un peu plus de 21 heures… en planche à voile !

En ce qui concerne notre grain de folie, nommé alors BT concept pour la course, mené par l’équipage de Jérôme Douet, la course s’est très bien passée, avec au final un temps de 27 heures 37 minutes et 20 secondes, et donc une… dernière place, mais il faut rappeler que le niveau était assez relevé !

Au programme de l’Eté donc deux courses majeures se profilent au large de nos côtes, à savoir le Tour de France à la voile, qui démarre ce week-end, puis en Août la fameuse et très éprouvante Solitaire du Figaro. Elles ont en commun d’imposer à tous les skippers le même type de bateau (monotypie), à savoir le M34, monocoque de 10,34 mètres, pour le Tour de France, et les Figaro Bénéteau 2, monocoques de 10,10 mètres, pour la Solitaire. La monotypie ne s’applique pas seulement à la longueur: la surface des voiles, la largeur, le tiran d’eau, … Même le volume de liquide embarqué est reglementé, comme en témoigne le déclassement de Nicolas Luven, skipper du Figaro Béneteau 2 Generali lors de la Transat Benodet-Martinique en Avril. Arrivé en vainqueur en Martinique, Luven a été déclassé parce qu’il avait emporté à bord une gamelle isotherme pour maintenir ses repas au chaud ou réhydrater un plat lyophilisé, un contenant de liquide excédentaire puisqu’il avait dépassé la limite fixée des 25 litres de contenant liquide autorisés. Plus d’infos sur un article publié sur le site du magazine Voiles et voiliers.

Image de la solitaire du Figaro 2010, marquée par l'écrasante victoire d'Armel Le Cléac'h.

Départ d’une des étapes de la Solitaire du Figaro en Août 2010.  

Le Tour de France à la voile se déroule du 24 Juin au 25 Juillet. 16 équipages vont s’affronter sur plusieurs étapes, étapes consistant à rallier des « villes étapes » comme Calais, Dieppe, St-Quay-Portrieux ou encore Pornic et également à régater entre trois bouées à proximité donc de nos littoraux. Le but est ainsi de rallier le Nord à la côte d’Azur (avec transit routier pour éviter de faire le tour de la péninsule ibérique). Comme pour le Tour de France cycliste, il y a un classement général au temps qui consacre l’équipage vainqueur de l’épreuve au final. Plus d’infos sur le site de la course.

L'équipage de Safran-Multiplast est leader du Tour de France à la voile à l'issu des premières manches disputées à Dunkerque ce dimanche 26 Juin 2011.

Images des premières manches du Tour de France à la voile 2011, disputées cet après-midi à Dunkerque et dominées par l’équipage de Safran-Multiplast.

La Solitaire du Figaro, c’est le même principe, à ceci près que les skippers sont seuls sur leurs bateaux, qu’ils ne font pas le tour de France mais naviguent successivement entre différents ports des littoraux français, irlandais, espagnols… Les étapes sont beaucoup plus longues et donc moins nombreuses. Monument de la course au large, cette épreuve est très éprouvante; on n’est plus dans la régate en équipage mais vraiment dans la course au large en solitaire, dans des zones souvent mouvementées comme le Golfe de Gascogne ou assez dangereuses notamment lors des navigations à proximité des côtes au milieu des cailloux… De plus, du fait de la monotypie, la différence se fait selon le skipper, et non le bateau : l’audace, la résistance au sommeil et la persévérance sont autant de qualités à mettre en pratique lors de ces étapes pouvant durer plusieurs dizaines d’heures où les nerfs sont mis à rude épreuve. Les plus grands noms de la voile sont nombreux à avoir déjà accroché une, voire plusieurs Solitaires à leur palmarès : Michel Desjoyaux par exemple en a gagné 4. Si en 2003, Le Cléac’h avait devancé de 13 secondes seulement Alain Gautier, l’ex-skipper de BritAir a écrasé la concurrence l’année passée en raflant 3 étapes sur 4 et le général ! Engagé dans une préparation vers le Vendée Globe 2012 avec Banque populaire, le « Chacal » comme on le surnomme ne défendra pas son titre cette année, ce qui n’enlève rien au niveau toujours très relévé du plateau des concurrents de la Solitaire !

Armel Le Cléac'h remporte la première étape de la solitaire du Figaro 2010 à Gijon en Espagne, le 31 Juillet.

Armel Le Cléac’h en vainqueur à l’arrivée de la 1ère étape de la Solitaire 2010 à Gijon en Espagne.

Enfin, nombreux sont ceux qui passeront l’Eté à préparer les grandes échéances à venir, à savoir la Volvo Ocean Race pour l’équipe de Groupama 4 à Lorient, mais aussi la Transat Jaques Vabre, course transatlantique en double qui rassemble comme la Route du Rhum les voiliers des classes IMOCA, multi50 et class40. Répétition grandeur nature à un an du Vendée Globe pour certains, rêve de gosse pour d’autres, cette épreuve nécessite une grosse préparation entre qualification et mise à niveau du voilier, de quoi y passer l’Eté. Cela rappelle de beaux et récents souvenirs…

Julien BEHAGHEL




Grain de folie sur le Record SNSM 2011 !

14062011

Le class40 de Marc va être loué par Jérôme Douet (BT concept) pour le Record SNSM 2011, une régate cotière très médiatique de haut niveau organisée par la Société Nationale des Sauveteurs en mer depuis 2005 dans le but de soutenir cette association qui permet chaque année le sauvetage de nombreuses vies en mer.

 Une vedette de la SNSM dans le sillage des IMOCA lors du départ de la semaine du Record SNSM en Juin 2010. 

Une vedette de la SNSM dans le sillage des IMOCA lors du départ de la semaine du Record SNSM en Juin 2010. 

Il existe aussi un record permanent : du 1er Avril au 1er Octobre, tout le monde peut tenter sa chance sur un voilier de plus de 6,50 m pour parcourir au plus vite les 284 miles qui séparent St-Nazaire de St-Malo. Le record est actuellement détenu par Yves Bourgnon sur son trimaran 60 pieds Brossard; en 2006, il a mis 13 heures, 26 minutes et 49 secondes pour rallier St-Malo, soit plus de 21 noeuds de moyenne !

Comme l'an dernier, de nombreuses manifestations seront organisées dans le port de St-Nazaire pour sensibiliser le public sur l'action des bénévoles de la SNSM qui effectuent chaque année plusieurs milliers d'opérations de sauvetage.

Comme l’an dernier, de nombreuses manifestations seront organisées dans le port de St-Nazaire pour sensibiliser le public sur l’action des bénévoles de la SNSM qui effectuent chaque année plusieurs milliers d’opérations de sauvetage.

En plus des nombreuses manifestations sur le sauvetage en mer, l’attraction majeure pour le public reste la présence de voiliers et skippers renommés. Comme sur l’Armen Race se retrouveront des voiliers des catégories  G-class, multi50, IMOCA, class40, Figaro, mini 6,50, multi 2000, IRC et autres… Le public présent au départ aura l’immense chance de pourvoir admirer notament le plus grand trimaran de course au large au monde, Banque Populaire V (40 mètres !!!), en pleine action.  

Départ du Record SNSM 2010.

Départ du Record SNSM 2010. 

Marc a déjà participé à la semaine du Record SNSM, mais sur un bateau plus petit, son Pogo 8,50 « Bambino », à bord duquel avec un ami il avait accroché le podium dans sa catégorie. C’était en Juin 2006, et il s’était vu remettre son prix à St-Malo au milieu des stars de la classe IMOCA venues en nombre comme chaque année, à savoir Roland Jourdain, Mike Golding (vainqueur alors sur Ecover), Anne Liardet… 4 ans avant de les retrouver pour certains lors de la Route du Rhum 2010 à St-Malo de nouveau ! Or, depuis 2008, cette régate ne se court plus entre St-Nazaire et St-Malo, mais entre St-Nazaire et Sainte-Marine (au sud de Quimper, au niveau des îles Glénan), cela pour permettre aux arrivées de se succéder dans un laps de temps assez court. En effet, l’ennui que comportait l’ancienne formule était que les premiers arrivaient avec parfois plusieurs jours d’avance sur les amateurs. Avec les nouveaux parcours, amateurs et professionnels prennent le départ ensemble, peuvent se croiser durant la course et arrivent dans la même journée.

Il existe trois parcours :

- le parcours n°1, un aller-retour entre St-Nazaire et Ste-Marine, 180 miles à couvrir pour les moins rapides (IRC…).

- le parcours n°2, le même aller-retour mais en faisant un crochet par l’île d’Yeu au retour, soit 230 miles pour les class40, Figaro, multi 2000, mini 6,50…

- le parcours n°3, deux allers-retour entre St-Nazaire et Ste-Marine (sans passer par l’île d’Yeu), soit 360 miles environ pour les plus rapides, c’est à dire les concurrents de la G-class, les IMOCA, les multi 50…

Le départ sera donné le Dimanche 19 Juin vers 18 h 00 et le village de la course sera ouvert à partir de Vendredi (16 Juin). Les arrivées sont prévues autour des 20 et 21 Juin. Un suivi de la course sera organisé au village sur écran géant, avec analyse cartographique…

Plus d’infos sur le site de la course : www.recordsnsm.com

Grain de folie sur le Record SNSM 2011 ! dans Actu i1277190159

Thomas Ruyant sur Destination Dunkerque, avait remporté le Record SNSM 2010 en class40, quelques mois avant la Route du Rhum…

Banque populaire V sera présent au Record SNSM avec comme maître d’équipage, Loick Peron, la vainqueur de la Barcelona World Race 2010-2011 avec Jean-Pierre Dick. C’est l’info du moment, Peron a été choisi pour être à la tête de l’équipage qui devra mener ce maxi-trimaran à la victoire dans le Trophée Jules Verne. Il succède ainsi à Pascal Bidegorry, qui après une très longue période de stand-by à Brest, a connu l’échec après une avarie grave au niveau d’une dérive, avarie qui avait compromis cette tentative de record autour du monde. Espérons que la prochaine, en Novembre prochain, sera la bonne pour Loick Peron et l’équipage de Banque Populaire V

f083b757f3ff4bf3bbff07a007a5394e dans Actu

Loick Peron, skipper désigné pour mener l’équipage du maxi-trimaran Banque populaire V à la victoire dans le Trophé Jules Verne.

Si les skippers de la classe IMOCA sont des habitués du Record SNSM, ils ne seront en revanche pas très nombreux cette année à régater entre Saint-Nazaire et Sainte-Marine ; d’après le site web de la course, seul l’équipage d’Arnaud Boissière sur Akena Veranda s’est inscrit. Il faut chercher plusieurs raisons à cela.

Après la tenue de deux courses majeures à savoir la Route du Rhum – la Banque postale 2010 et la Barcelona World Race 2010-2011, de nombreux voiliers sont en chantier, en réparation ou en préparation en vue de la Transat Jacques Vabre 2011. De nombreux skippers sont aussi en recherche de sponsors et de bateau pour une participation au Vendée Globe 2012. Ainsi, si Bernard Stamm vient de finir la construction de son nouveau 60 pieds Cheminées Poujoulat et l’a déjà mis à l’eau dans le port de la Ciotat, Mike Golding, Samantha Davis, Jeremie Beyou ou encore Yann Eliès sont toujours à la recherche de partenaires ou de bateau (ou des deux).

6506501105120408041113592chemineespoujoulat

Bernard Stamm peut avoir le sourire : le suisse s’alignera sur le Vendée Globe 2012 sur son tout nouveau 60 pieds IMOCA, mis à l’eau le 12 mai 2011 à la Ciotat. 

 

chantiergroupebel

Le Vendée Globe 2012, Kito de Pavant y pense, mais pour l’heure son monocoque 60 pieds IMOCA Groupe Bel est encore en chantier à Port Camargue. Rapatrié par cargo depuis Ushuaia après une collision avec un cétacé ayant fortement endommagé la quille lors de la Barcelona World Race 2010-2011, le bateau doit être remis à l’eau courant Juin pour rejoindre Istanbul afin de disputer l’Europa Race.

Depuis le début de la saison, PRB et Safran n’ont rien manqué des régates bretonnes, mais les équipages de Vincent Riou et Marc Guillemot ne seront pas présents sur ce Record SNSM puisqu’ils sont déjà engagés dans un autre record, celui du Tour des îles Britanniques. Ils ont tout deux coupé la ligne de départ Samedi 11 Juin vers 23 h 50 heure française à trois minutes d’intervalle pour entamer un tour des îles Britanniques dans le sens est-ouest afin de tenter de battre le temps établi en 2009 par l’équipage de Dee Cafari (6e du Vendée Globe 2008-2009) sur Aviva, soit 6 jours 11 heures 30 minutes et 53 secondes sur les 1850 miles du parcours. Ce record sera battu si PRB ou Safran (ou les deux) bouclent la boucle le Samedi 18 Juin avant 9h16 (TU) pour Safran et 9h19 (TU) pour PRB.

 Parcours du Tour des îles Britanniques dans le sens est-ouest.

Parcours du Tour des îles Britanniques dans le sens est-ouest.

Les deux équipages ont profité de l’arrivée d’une dépression, ce qui rend cette tentative assez… humide : « Nous sommes au cœur d’une dépression qui rend la vie à bord inconfortable et très humide. Depuis hier soir, le vent est progressivement monté pour atteindre 44 nœuds constants en milieu de nuit. Nous naviguons sous grand-voile seule avec 3 ris, la mer est dure et sollicite beaucoup le bateau et l’équipage. L’ambiance à bord est toujours parfaite même si les yeux de chacun des cinq membres de l’équipe ne peuvent cacher la fatigue. » rapportait Marc Guillemot le mardi 14 Juin à 10h00 heure française, heure à laquelle Safran possèdait un retard d’une vingtaine de miles sur PRB.

L'équipage de Safran avant la tentative de record du Tour des îles britanniques le samedi 11 Juin 2011.

L’équipage de Safran peu avant le départ de la tentative de record du Tour des îles britanniques le samedi 11 Juin 2011 ; Marc Guillemot (2e en partant de droite) compte dans son équipe Yann Eliès (2e en partant de gauche), son co-skipper choisi pour la Transat Jacques Vabres 2011.

Une tentative de record à suivre sur les sites web des skippers : www.safransixty.com et www.prb.fr/voile_index.php

Julien BEHAGHEL




La voile à l’honneur ce week-end !

4062011

Les passionnés de voile doivent se régaler lors de ce week-end de l’Ascension. Du beau temps, du vent, mais aussi pour les amateurs les plus éclairés (voire les pros aussi), deux rendez-vous majeurs en Bretagne: le 10e Grand Prix de l’Ecole navale en rade de Brest, épreuve de référence de la monotypie en France, et bien sûr la première édition de l’Armen race, à laquelle a participé Marc en tant qu’équipier sur le multi50 La mer révèle nos sens de Philippe Laperche.

La voile à l'honneur ce week-end ! dans Actu er1297veloximages

Jeudi 2 Juin, départ des multi50, La mer révèle nos sens est bord à bord avec Actual (à droite) et Prince de Bretagne (à gauche).

Beau succès pour cette première édition de l’Armen Race, puisque près de 80 équipages ont pris le départ, jeudi 2 Juin dans l’après-midi en baie de Quiberon. Diverses catégories de voilier étaient admises, et si l’on comptait beaucoup de bateaux de la classe IRC, l’attention était tout particulièrement portée sur les bateaux des classes multi50, IMOCA, ultime, les vedettes de cette régate côtière.

Jeudi 2 Juin, baie de Quiberon, départ des IMOCA pour l'Armen Race 2011, dont Safran et Akena Veranda.

Deux des trois monocoques 60 pieds IMOCA au départ, Safran et Akena Veranda.

Jeudi 2 Juin, baie de Quiberon. Départ de l'Armen Race 2011.

L’Armen Race, ce sont aussi des dizaines d’amateurs sur des bateaux de tout types.

Sans grande surprise, c’est l’équipage de Sébastien Josse sur Gitana 11 qui est revenu le premier au port de la Trinité-sur-mer après avoir couvert les 300 miles du parcours côtier entre la Trinité, l’île de Sein et l’île d’Yeu. Sébastien Josse était visiblement satisfait à l’arrivée, Vendredi 3 Juin vers 7h00 :  »C’était la course idéale ! Nous avons passé ArMen à 20h40 au coucher du soleil, une vraie carte postale, c’était magnifique ! Du courant, des vagues, une vraie bouilloire ! Le parcours a toujours été venté avec 20-25 nœuds dans la baie d’Audierne et 18-20 nœuds le long des côtes. C’était parfait avec ce vent de terre et donc une mer relativement plate sur la moitié du parcours. On savait que nous allions boucler le tour assez rapidement donc nous avons été dessus non stop. Pas de quarts, juste le temps de manger un peu pour garder de l’énergie et rester vigilant.  » (source: www.armenrace.eu). Le maxi-trimaran Gitana 11 a bouclé les 300 miles en 14 heures 5 minutes et 20 secondes, réalisant donc une moyenne de 23,42 noeuds.

Vendredi 3 Juin, Baie de Quiberon. Après un peu plus de 14 heures de navigation à un peu plus de 23 noeuds de moyenne, le maxi-trimaran Gitana 11 en termine avec les 300 milles du parcours de l'Armen Race 2011.

Vendredi 3 Juin. Gitana 11 arrive en baie de Quiberon au petit matin. L’équipage de Sébastien Josse va remporter l’Armen Race 2011, en un peu plus de 14 heures !

Les arrivées se sont ensuite succédées durant ce Vendredi pour les multi50 et les IMOCA.

Vendredi 3 Juin, baie de Quiberon. Franck-Yves Escoffier et son équipage en finissent avec les 300 miles de l'Armen Race 2011 et s'offrent sur Crêpe Whaou! 3 la victoire en multi50 !

Arrivée de Crêpe Whaou ! 3 de l’équipage de Franck-Yves Escoffier, vainqueur en multi50.

Vendredi 3 Juin, arrivée de Safran en baie de Quiberon, vainqueur de l'Armen Race en 60 pieds IMOCA.

Arrivée de Safran, vainqueur en monocoques 60 pieds IMOCA.

Vendredi 3 Juin, baie de Quiberon, arrivée de PRB, 2e monocoque 60 pieds IMOCA de l'Armen Race 2011.

Arrivée de PRB, 2e monocoque 60 pieds IMOCA.

En ce qui concerne la course de Marc sur La mer révèle nos sens, l’équipage de Philippe Laperche a franchi la ligne d’arrivée à 23 h 48 Vendredi 3 Juin, en 8ème position toutes classes confondues, après 1 jour, 7 heures, 43 minutes et 41 secondes de navigation, soit une moyenne de 10,40 noeuds. La mer révèle nos sens est 4e des mutli50 avec l’abandon de Prince de Bretagne en cours de course pour panne électronique. Les impressions de Philippe Laperche à l’arrivée : « C’est vraiment une très belle idée d’avoir mélangé les bateaux, cela nous permet de voir les grands multicoques, de mélanger pros et amateurs. J’ai un vieux multi50, donc nous ne pouvions pas rivaliser avec le reste de la catégorie, nous avons fait route de notre côté. On a joué avec Safran et PRB jusqu’à Sein, c’était très intéressant et ensuite jusqu’à l’île d’Yeu avec Akena Veranda. Les inversions de thermique nous ont apporté du tout petit temps, nous sommes restés collés plusieurs heures dans l’Estuaire de la Loire. On a pu admirer les cargos en attente au mouillage et nous n’allions pas beaucoup plus vite qu’eux. Un peu désespérant! Nous avons passé un très bon moment, le format est super, il faut continuer ! » (source: www.armenrace.eu)

Julien BEHAGHEL







business of gfe |
Journal de Ludi, prof de fi... |
Equipes de France junior d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARM-NT
| tha east stream
| titineturf