Retour sur le rhum !

26032011

Beau succès Vendredi soir pour la soirée « retour sur le rhum 2010″ que Marc a donnée à la clinique de Saint-Grégoire pour ses collègues qui l’ont beaucoup soutenu durant sa traversée. C’était l’occasion de revenir sur cette aventure vécue par Marc et sa famille et racontée sur ce blog très visité durant la course. Les invités ont pu échanger avec le skipper autour d’un pot après avoir assisté à la projection d’un film retraçant la participation de Marc à la Route du Rhum – la Banque postale 2010.

 

Marc au départ de la Route du Rhum - la Banque postale 2010, le 31 Octobre 2010.

Marc au départ de la Route du Rhum – la Banque postale 2010, le 31 Octobre. 

Quant à l’actu de la voile, on risque d’entendre parler prochainement des stars qui ont fait les grandes heures de la Route du Rhum 2010. En effet, Thomas Coville et son maxi-trimaran Sodebo de 32 mètres en terminent avec leur tentative de record du tour du monde en solitaire sans escales détenu par Francis Joyon. Après un peu moins de 3 mois de navigation, le skipper de la Trinité-sur-mer sait malheureusement que sa tentative se solde une nouvelle fois par un échec (il avait déjà tenté en vain en 2008). A 2000 milles de la pointe Bretonne, Coville enregistre un retard de plus d’une journée sur Joyon, retard trop conséquent pour être rattrapé. Le maxi-trimaran Sodebo devrait rejoindre Brest en milieu de semaine prochaine.

Mer calme, trop calme pour Sodebo, lors de la remontée de l'Atlantique Nord. Mais Thomas Coville a tout de même essuyé beaucoup de tempêtes durant ce tour du monde, pas assez peut-être pour battre le record de Joyon.

Mer calme, trop calme pour Sodebo, lors de la remontée de l’Atlantique Nord. Mais Thomas Coville a tout de même essuyé beaucoup de tempêtes durant ce tour du monde, pas assez peut-être pour battre le record de Joyon.

En ce qui concerne la Barcelona World Race, l’arrivée se rapproche pour les meilleurs, elle est prévu dans 8 à 10 jours. Virbac Paprec 3 et Mapfre sont toujours en duel pour la victoire, l’équipage de Loick Peron et Jean-Pierre Dick possèdant encore une avance de 200 milles sur le duo espagnol poursuivant. Les deux leaders vont amorcer le contournement de l’anticyclone des Açores par l’Est,  et sont condamnés à une navigation au près jusqu’au Détroit de Gibraltar. Derrière eux, trois équipages se battent pour la troisième place (Renault ZE, Estrella Dream et Neutrogena), et d’autres tentent tant bien que mal de continuer leur route, même s’ils sont dans le fin fond du classement. L’équipage de We are water doit naviguer avec une bôme cassée, vers le Cap Horn, et l’équipage de  Central Lechera Asturiana, qui s’était arrêté à Welligton en Nouvelle-Zélande pour cause de démâtage, se demande, après trois semaines de réparation, s’il est raisonable de reprendre la course…

 Retour sur le rhum ! modefantome

Mise en mode « furtif » pour Peron et Dick sur la Barcelona World Race. Pour quelques heures, Virbac Paprec 3 disparait des classements, à quelques jours de l’arrivée.

Julien BEHAGHEL




Graindefolie4 termine son tour du monde !

19032011

Et oui, Marc ne s’est pas arrêté à la Route du Rhum- la Banque postale 2010. Après l’exploit de cette traversée de Atlantique en solitaire (35e en class40 en 24 jours), vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’est lancé nouveau défi, le tour du monde! Mais faute de sponsor, il s’est résolu à tenter l’aventure en virtuel. Trève de plaisanterie, comme près de 25000 autres internautes, Marc a tenté sa chance dans la Barcelona World Race virtuelle, à bord de graindefolie4, et pointe actuellement 1239e (!) et remonte le Pacifique Sud, naviguant au large des cotes argentines. Marc a donc passé virtuellement, il y a quelques jours, le cap Horn pour la deuxième fois (il a déjà à son actif une participation au Vendée Globe virtuel 2008). 

3 Mars 2011. Loick Peron et Jean-Pierre Dick peuvent sourire au passage du Cap Horn : ils sont encore en tête de la flotte de la Barcelona World Race et les tempètes de l'Océan Pacifique sont derrière eux.

3 Mars 2011. Loick Peron (à gauche) et Jean-Pierre Sick, skippers de Virbac Paprec 3 peuvent sourire au passage du Cap Horn: après 2 mois de course difficile, ils sont encore en tête de la Barcelona World Race et ont laissé les vents violents du Pacifique derrière eux.

En réel, il sont en revanche déjà presque tous passés par ce cap mythique. Virbac Paprec 3 le premier bien sûr, quelques heures avant Mapfre, le 3 Mars. Si pour de nombreux skippers, ce passage au cap Horn était le troisième ou le quatrième de leur longue carrière, ça a été l’occasion pour d’autres de devenir cap-horniers, comme Loick Peron, skipper sur Virbac Paprec 3. Sur Gaes Centros Auditivos, Anna Corbella est deveue le premier skipper femme espagnol à couper le cap, en compagnie de Dee Caffari, l’anglaise qui compte déjà plusieurs tours du monde à son actif (dont un à l’envers). Certains skippers ont même pu vivre des situations assez insolites au passage de ce cap, comme Boris Hermann et Ryan Breymaier, skippers de Neutrogena, passés en même temps que… Thomas Coville, sur son maxi-trimaran Sodebo en train de tenter de battre de son côté le record du tour du monde en solitaire détenu par Francis Joyon. 

Au passage du Cap Horn, on peut dire que le plus dur est fait, mais il reste encore l’Atlantique à remonter. Et ce n’est pas une mince affaire pour des skippers qui commencent à trouver le temps long et qui sont face à une météo assez compliquée de nouveau, et pour les bateaux, qui viennent d’endurer pendant plusieurs semaines les tempêtes rencontrées lors de la traversée du Pacifique. Malheureusement, pour certains, la joie du passage du Cap Horn précedait l’immense déception de devoir stopper l’aventure, à cause d’ennuis de quille pour l’équipage de Groupe Bel, et d’un dématage pour l’équipage mixte franco-suisse de Mirabaud. En ce qui concerne la Barcelona World Race, la victoire devrait se jouer entre les équipages de Virbac-Paprec 3 et Mapfre.

17 Mars 2011. Dominique Wavre et Michèle Paret, le duo franco-suisse de Mirabaud, reçoit l'aide de la marine argentine; victimes d'un dématage, ils risquent d'être à court de gazole pour rallier la terre.

17 Mars 2011. Dominique Wavre et Michèle Paret, le duo franco-suisse de Mirabaud, reçoit l’aide de la marine argentine; victimes d’un dématage, ils risquent d’être à court de gazole pour rallier la terre.  

Voilà pour les nouvelles de la Barcelona, à part ça, ceux qui travaillent au CHP St-Grégoire sont informés par affichettes de la soirée que donnera Marc le 25 Mars, dans moins d’une semaine, à 19h30. Inscriptions à proximité de ces affichettes ou sur le blog. 

Bonne fin de week-end à tous les bloggeurs !

Julien BEHAGHEL 

 

 







business of gfe |
Journal de Ludi, prof de fi... |
Equipes de France junior d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARM-NT
| tha east stream
| titineturf