• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Entrainement et vérifications.

27092010

Marc vient de passer une semaine au pôle d’entrainement de Douarnenez, à Tréboul, où il a pu être coaché en vue de la Route du Rhum.

copiedep1030645.jpg
Le voilier de Marc dans le port de la Trinité en Juillet 2010.

Le week-end dernier, le bateau a tout d’abord été convoyé depuis la Trinité par Guillaume Voizard, qui va prendre en charge sa préparation jusqu’à St-Malo.
Marc est arrivé le Lundi matin en voiture, et a enchainé avec une demi-journée consacrée à un stage météo.
Le lendemain, une journée de navigation était au programme dans la baie de Douarnenez, en compagnie d’un autre skipper qui va participer au Rhum en class40, Bertrand Guilloneau. Les deux skippers ont évolué sous différentes voiles pour en établir la zone d’efficacité.
Mercredi a été l’occasion pour Marc de faire faire un point matériel ; toutes les drisses* ont été récupérées pour être vérifiées et consolidées, ce qui a empêché la navigation le Jeudi.
Enfin, le Vendredi, toutes les drisses ont été remises en place, avec difficulté du fait qu’il soufflait un fort vent et que la mer entrait dans le port de Tréboul. Marc est parti de Douarnenez à 21 heure afin d’effectuer un entrainement de nuit, toujours avec l’autre voilier. Sans entraîneur à proximité, les deux skippers on dû faire un parcours prédéfini. Marc avait à bord Olivier Kerrec, un équipier et ami, qui, s’il n’avait le droit de rien faire, a pu savourer cette navigation nocturne sur un 40 pied. Le retour sur la Trinité s’est fait à l’issue de l’entrainement.

Marc a pu ainsi améliorer et approfondir sa connaissance de la navigation sur un 40 pied. Il a encore toutefois des problèmes en ce qui concerne le maniement du gennaker*. Pour finir, il reste différents détails à régler pour les manœuvres et surtout un gros travail pour le rangement et l’agencement du matériel prévu pour la Route du Rhum.

Cette semaine, de gros travaux vont être entrepris sur le bateau. De plus, le voilier va être jaugé, c’est-à-dire qu’il va être contrôlé pour son appartenance à la class40. Il va aussi être expertisé pour l’assurance. Enfin, des voiles neuves vont être mises en place et la coque sera décorée aux couleurs des sponsors.

La semaine suivante, Marc effectuera un nouvel entrainement au pôle de Douarnenez.

Julien BEHAGHEL

*Lexique pour ceux qui découvrent la voile: cf. commentaires de l’article




Les aventures de Marc en qualif…

25092010

Cela fait deux semaines que Marc a achevé sa qualification pour la Route du Rhum, 1000 miles parcourus en solitaire, un périple qui l’a conduit de la Trinité sur mer, dans le Morbihan, jusqu’au large de l’Espagne, puis entre l’Irlande et le Pays de Galles pour enfin revenir à la Trinité.
Durant ces 5 jours, Marc n’a vu que la mer à perte de vue. Les seuls bateaux qu’il ait croisés sont des cargos ce qui obligeait à une certaine vigilance. Il a été accompagné par les dauphins et s’est transformé à l’occasion en caméraman (les vidéos seront en ligne d’ici peu, je vous le promets). Mais Marc a vécu une petite péripétie qui vaut la peine de vous être contée…

copiedep1030924.jpg
En solitaire, les photographes ne sont pas à bord. Marc est obligé de se débrouiller seul pour se prendre en photo. Pas mal, l’autoportrait!

C’était dans la nuit de Samedi à Dimanche et le port de la Trinité était à quelques heures de navigation. Marc avançait sous spi. Il entra à l’intérieur de son bateau. Quelques minutes après, il entendit un bruit sec au dehors. Il sortit et, stupéfaction, son spi* avait disparu ! Il n’était pas très loin en vérité : le mousqueton de la drisse* de spi avait cassé et le spi était à l’eau. Le bateau passa sur le spi et il fut ensuite très difficile de le remonter à bord vu qu’il était alourdi par l’eau.
De plus, tous les bouts*(cordes) s’étaient emmêlés entre la quille, le safran et l’hélice ; impossible de tous les défaire ! Le retour sur la Trinité s’effectua donc avec plusieurs bouts sous le bateau, dont certains à proximité de l’hélice du moteur. Mais vint alors le moment de l’entrée dans le chenal du port où il faut justement progresser au moteur. Arriva alors ce qui devait arriver : en mettant le moteur en arrière, un bout se prit dans l’hélice ce qui compliqua la mise à quai du bateau, seul, à 2 heures du matin !

Cette petite anecdote est amusante, mais toutefois, nous espérons qu’un tel ennui mécanique ne se reproduira pas durant la course, en plein milieu de l’Atlantique. Si cela arrivait, Marc serait alors obligé de plonger sous le bateau, ce qu’il avait dû faire lors de la Transquadrasolo il y a quatre ans.

Julien BEHAGHEL

*Lexique pour ceux qui découvrent la voile: cf. commentaire article « Entrainement et vérifications »




La préparation avance…

19092010

La route du Rhum est une épreuve qui nécessite une grosse préparation.

Une des étapes importantes de cette préparation est la qualification : le skipper inscrit doit effectuer 1000 miles, c’est-à-dire un peu moins du tiers de la distance à parcourir durant la course (3500 miles), en solitaire et sans escales.
Marc, qui doit compter avec ses contraintes professionnelles, avait déjà tenté de faire sa qualification en Juillet mais avait dû renoncer en route, faute de temps.
Il a donc remis cela début Septembre et a bouclé ses 1000 miles en 5 jours; parti le 8 Septembre de la Trinité sur mer (Morbihan), il a traversé le Golfe de Gascogne puis, au large de l’Espagne, a fait demi-tour vers les îles britanniques et, arrivé au dessus des îles Scilly (entre l’Irlande et le Pays de Galles), il est revenu sur la Bretagne et est entré dans le port de la Trinité le 13 Septembre à 2h00 du matin.

copiedep1030927.jpg
Marc n’a croisé durant 5 jours que des dauphins et quelques cargos.

Accompagné de temps en temps par les dauphins, Marc a ainsi pu parfaire la connaissance de son bateau. Maintenant qualifié, la participation à la route du Rhum est de plus en plus certaine !

copiedep1030931.jpg
La qualification permet de voir si tout fonctionne de jour comme de nuit.

Mais cette participation a un prix, comme le bateau, et nous sommes heureux de vous annoncer que Marc va bénéficier du partenariat de Tekka, une entreprise de créateur d’implants (ndlr: à partir d’aujourd’hui 19 Octobre 2010, Tekka n’est plus officiellement sponsor de Marc), et de la ville de St-Grégoire. Le bateau sera prochainement décoré aux couleurs des sponsors.
A 6 semaines du départ, le projet se concrétise petit à petit…

Julien BEHAGHEL




Marc BEHAGHEL, objectif Rhum 2010 !

5092010

Nombreux sont ceux qui, enfant, ont été atteints par le virus de la passion de la voile, et ont rêvé de parcourir les mers et les océans et de participer aux plus grands monuments de la course au large… Certains ont voulu que ce rêve devienne réalité et ont consacré leur vie à la voile : ce sont les skippers professionnels, ces grands aventuriers qui, à la barre quelquefois de véritables monstres des mers, partent conquérir records et victoires en tout genre.
D’autres ont conservé ce rêve de gosse dans un coin de leur tête, et peuvent sérieusement espérer le concrétiser, même en n’ayant pas des moyens de professionnel.

Marc BEHAGHEL

Marc BEHAGHEL est de ceux-là. Ses activités professionnelles lui laissent certes peu de temps pour naviguer mais la passion de la voile ne l’a jamais quitté depuis tout petit. Il a déjà touché à la compétition. Bien placé il y a quelques années lors de la Transquadrasolo 2005/2006, une traversée de l’Atlantique en deux étapes et en solitaire, ayant pris part à diverses autres courses au large comme Vannes – les Açores – Vannes il y a plus longtemps, Marc a donc cette fois-ci décidé de s’attaquer à un monument de la voile : la Route du Rhum – la Banque postale 2010, environ 3000 miles à parcourir en solitaire entre St-Malo et Pointe à Pitre (Guadeloupe), en compagnie des plus grands marins en solitaire de notre temps !

Akilaria 40

Pour relever ce défi, il a choisi un Akilaria 40 – qui, pour l’anecdote, a été utilisé pour la précédente édition en 2006 – et se prépare activement pour être fin prêt le 31 Octobre, date du départ de la course.

Ce blog vous permet de suivre l’évolution de la préparation et bien sûr, dès le mois de Novembre, de vivre la course de l’intérieur ! N’hésitez pas à laisser commentaires et messages d’encouragements.
Bonne lecture !

Julien BEHAGHEL







business of gfe |
Journal de Ludi, prof de fi... |
Equipes de France junior d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARM-NT
| tha east stream
| titineturf